D'après la tradition, qui paraît sérieuse aux historiens, c'est à Extravache que fut fondée la première chrétienté de Maurienne et de Savoie.La première église aurait été construite par les disciples de St Pierre, Elie et Milet (la légende raconte qu'elle fut consacrée par St Pierre lui même, pendant un séjour qu'il aurait fait à l'abbaye de Novalaise). Dans tous les cas, il y eut dès le Ier siécle un culte chrétien en ce lieu, sur un monument païen élevé en cet endroit.La première véritable église est construite au IIème siècle, dédiée à la fois à St Pierre et à St Paul.

Eglise de Saint Pierre d'Extravache
 
 

Ce n'est qu'au XI ème siècle, qu'ayant élevé au Planay une chapelle en l'honneur de St Paul, on plaça l'église d'Extravache sous le seul patronage de saint Pierre. La première véritable église est construite au IIème siècle, dédiée à la fois à St Pierre et à St Paul. Ce n'est qu'au XI ème siècle, qu'ayant élevé au Planay une chapelle en l'honneur de St Paul, on plaça l'église d'Extravache sous le seul patronage de saint Pierre.

Cette première église fut détruite suite aux invasions barbares des siècles suivants (les Huns, les Francs, les Burgondes, ....)  Elle fut  reconstruite puis encore détruite cette fois-ci par les sarrasins au Xème siècle. Au XI ème siècle, elle fut reconstruite de nouveau, mais un incendie au XIIIè ou au XIVè siècle ravaga l'édifice.

Eglise de Saint Pierre d'Extravache
Eglise de Saint Pierre d'Extravache

Seul l'abside, ne comportant pas de bois dans la maçonnerie fut sauvé. En reconstruisant la nouvelle église vers le XIVème siècle, on évita d'incorporer des pièces de bois dans la maçonnerie.

Malgré cette précaution, c'est encore un incendie qui fut fatal à cette dernière église, qui était peut-être la quatrième à Extravache.

En effet, en 1903, le feu s'attaqua de nouveau à la nef de l'église détruisant toutes les boiseries. Les murs, sans traverses en bois pour les soutenir, ne tardèrent pas à s'écrouler sous le joug des intempéries.

En reconstruisant la nouvelle église vers le XIVème siècle, on évita d'incorporer des pièces de bois dans la maçonnerie. Malgré cette précaution, c'est encore un incendie qui fut fatal à cette dernière église, qui était peut-être la quatrième à Extravache. En effet, en 1903, le feu s'attaqua de nouveau à la nef de l'église détruisant toutes les boiseries. Les murs, sans traverses en bois pour les soutenir, ne tardèrent pas à s'écrouler sous le joug des intempéries.

Il ne reste aujourd'hui de l'église que l'abside dont le grand intérêt sont les fresques, qui malheureusement se détériorent de plus en plus, même protégées par une voute en bois. Elles représentent les apôtres, réparties en 3 groupes séparés par des colonnes corinthiennes :
                * à gauche St André, St Barthélémy et St Mathieu
                * à droite St Jacques et St Simon
                * à la voûte St Pierre, St Paul et un Christ en majesté.
Selon les historiens, ces fresques dateraient du 12è au 14è siècle.

Pourquoi Extravache ?
    L'étymologie du nom Extravache viendrait de la décomposition de celui-ci en "Extra" et "Vaaque" :
        Extra = en dehors
        Vaaque = terre inculte

L'église de St Pierre d'Extravache est en effet située à l'écart d'une l'ancienne voie de communication menant à l'Italie et sur un haut plateau surplombant des ravines....

L'église de St Pierre d'Extravache a été classée monument historique en 1964.